Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JAPON BALADES

JAPON BALADES

Bienvenue sur mes pages de petits voyages en images à travers le pays où je vous propose, en complément d'un guide, ou de mon livre par exemple, un bel éventail d'aperçus dans toute la simplicité de Haïkus.


Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables

Publié par Kansaijin sur 15 Mai 2018, 08:00am

Catégories : #KYOTO

L'immense porte de vieux bois: Sanmon (22m de haut). Possibilité de monter au 1er étage (payant!)

L'immense porte de vieux bois: Sanmon (22m de haut). Possibilité de monter au 1er étage (payant!)

Au pied des montagnes de l'est de la ville, les Higashiyama 東山, s'étend le vaste complexe de temples Nanzen-ji 南禅寺, "temples Zen du Sud", dans son magnifique écrin d'érables japonais.

Il s'agirait de l'un des plus importants temples bouddhiques Zen au monde!

Ses origines remonteraient à la fin du 13e siècle, en tant que villa secondaire de l'empereur Kaméyama (1249-1305), celui qui, à Arashiyama, avait baptisé le "Pont que Traverse la Lune" ainsi (voir article). C'est étonnant, cette habitude japonaise de transformer les riches résidences, plus tard, en temples, comme si nous transformions nos châteaux en églises!

Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érablesKyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables

Après la porte Sanmon, tout droit,  le bâtiment Hattô, qui abrite une vaste salle de conférence interdite au public, et derrière, l'édifice principal, ancienne résidence du grand prêtre, avec son superbe jardin de l'ère Edo (1603-1868), le Hôjô Téièn, à visiter (payant). Le voici...

Dans le hall d'entrée j'ôte mes sandales. Je m'engage dans le corridor et les larges planches de bois foncé craquent, pépient sous mes pas comme la convivialité d'une vieille maison accueillante.

Au fond, l'ouverture me révèle les jardins. Une fois de plus, toute cette beauté, cette harmonie, cette quiétude, presque irréelles m'ont saisie et rappelé le bonheur d'être au Japon.

Seule, je m'assieds devant ce jardin sec, m'en imprègne dans un lointain son rafraîchissent de cascade. Puis, arrive un jeune moine allègre, accompagné d'un groupe de touristes âgés japonais. On leur dit de s'asseoir. Ils prennent place tout autour de moi. Je suis cernée! Le moine, en costume traditionnel de fonction, explique avec énergie que les rochers de ce jardin représentent une famille de tigres, deux parents, deux enfants, essayant de traverser une rivière... cela suivi de toute une mythologie compliquée. Je ne vois pas de tigres... Son interminable et bruyante logorrhée me soûle, je m'échappe...

 

Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érablesKyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érablesKyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érablesKyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables

Comme pour entrer dans tous les temples, il est obligatoire de retirer ses chaussures. On les emporte avec soi dans un sachet plastique de location comme si l'on revenait des commissions. Le temple prête aussi des pantoufles de grand-père imprimées de son nom en lettres d'or. Elles sont moelleuses, mais très vite, collent. Je préfère marcher les pieds nus à même le bois doux, d'une tiédeur à peine fraiche sous la chaleur de l'été qui commence.

Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érablesKyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables

Avant, ou après la visite, un bol de thé Matcha avec un petit gâteau, agenouillé(e) sur les tatamis face à la fraîcheur d'une généreuse cascade ombragée?

Cascade devant la pièce à thé

Cascade devant la pièce à thé

3-Ombres et lumières sur le velours du tapis de mousse3-Ombres et lumières sur le velours du tapis de mousse3-Ombres et lumières sur le velours du tapis de mousse

3-Ombres et lumières sur le velours du tapis de mousse

Derrière les érables de printemps

Derrière les érables de printemps

EN CONCLUSION

Le Nanzenji, site à ne pas manquer, très beau et très agréable. J'ai visité ici le jardin du Hôjô pour la première fois, et en suis enchantée. Quand, à l'automne, les fines feuilles des érables se colorent de rouge et d'orange, c'est encore plus extraordinaire, et donc, couru plus que jamais par les foules. Personnellement, je préfère presque encore leur teinte vert-jaune remplie de vie du mois de mai à début juin...

Cet endroit peut se visiter après, ou avant une promenade le long du Chemin de la Philosophie en direction du Pavillon d'Argent: Ginkaku-ji.

Kansaijin

Kyôto : NANZEN-JI 南禅寺, le temple Zen du Sud, dans son magnifique écrin d'érables
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Akina 11/07/2018 19:38

Quel pays magnifique, combien j'aimerais y aller, merci de me faire voyager

Kansaijin 14/07/2018 07:21

Oui! Je te souhaite de pouvoir venir un jour :)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents