Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JAPON BALADES

JAPON BALADES

Bienvenue sur mes pages de petits voyages en images à travers le pays où je vous propose, en complément d'un guide, ou de mon livre par exemple, un bel éventail d'aperçus dans toute la simplicité de Haïkus.


Chroniques 4: Le 5 février 2018

Publié par Kansaijin sur 5 Février 2018, 18:14pm

Catégories : #Chroniques

Chroniques 4: Le 5 février 2018

Lundi 5 février 2018

Bonjour, c'est ma couverture chauffante sur les genoux que j'écris ces lignes aujourd'hui. Nous voilà déjà bien avancés dans l'année 2018. J'ai repris mes trajets en train pour aller travailler dans la xénophobie ambiante à peine latente, avec trop souvent ces places vides autour de moi qui ne sont pas dues au hasard, et ces regards prèsque discrets qui en disent long sur la curiosité et l'intrus que je suis et serai toujours. Eh oui, les Japonais et leurs discriminations... Pour la grande majorité d'entre eux, le Gaijin, c'est bien, c'est sympa, exotique, rigolo, ça fait voyager, à l'occasion d'une rencontre interculturelle où ils nous encensent, pour improviser son anglais, pour relever les différences, les chocs culturels en équarquillant les yeux et en s'écriant HééééééééE, et passer un bon moment, échanger avec un touriste ou un étudiant de passage, avoir un pied à terre à l'étranger pour un séjour en famille d'accueil et un guide à l'oeil, comme prof de langue, comme "accessoire" même, le temps d'une balade pour faire "citoyen du monde ouvert sur de nouveaux horizons", mais définitivement, PAS dans leur vie quoitidienne où nous n'avons, et j'ai mis pas mal de temps à le comprendre, apparemment, pas notre place. Oui, au Japon, chaque chose a sa place et son rôle bien précis. Ma foi, c'est comme ça, et je fais avec. Bref, malgré cela, bénie soit la personne qui a consciencieusement apporté au bureau des objets perdus, mon sac à main que j'avais oublié sur un siège de quai de gare au milieu d'une grande foule, intact, avec mon argent, mes cartes, mes abonnements de trains, mon téléphone et mon i-pod, mon agenda avec adresse et la clé de ma maison!!! Je ne sais pas si ailleurs au monde, il en eut été de même! C'est tout de même incroyablement extraordinaire!

J'ai retrouvé bien sûr mes sympathiques étudiants qui m'ont remis une perle à mon collier.  Comment dit-ton "ひ"おばあちゃん ("hi"-obaatchan) en français?  A quoi je réponds: Ca se dit "arrière" grand-mère. Et à l'étudiante de s'exclamer : Ah? comme la lessive?... 10 secondes de silence, et je réalise: Ariel! Mais oui, bien sûr!

Chez mon coiffeur, je lis en livre en français. Il me dit à mon grand étonnement, que c'est quand même 'Kakkoiii"(ça fait très classe), de lire comme ça, en anglais! "Heeuuu... c'est que c'est du français" Et il me répond "Du français?? Oh, encore mieux! Pour les japonais, ça fait vraiment intelligent vous savez". Vraiment, je ne comprends pas! L'alphabet, c'est si simple par rapport à leur écriture imagée et compliquée qu'ils mettent quinze ans à apprendre! Non, il parait que ça ne paye pas de mine au Japon... c'est d'un ordinaire!

Ah, ça caille! Il est froid cet hiver 2018. Les températures, même ici dans le Kansai flirtent souvent avec le zéro! Parfois, dans le quartier, cette voiture qui passe distribuer du fuel pour les chauffages, avec sa musique thème (oui, chaque chose a aussi sa musique représentative au Japon), diffusée à 1km à la ronde par un haut-parleur enrayé. "Yuki wa kon kon....... Neko wa kotatsu de maruku naru", littéralement: "Il neige fort.... le chat se fait tout rond sous la table-chaufferette Kotatsu".

Fraiches salutations du Japon si quelqu'un passe par ici

Kansaijin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandrine diquet groulez 10/02/2018 14:19

Cette impression de ne pas être "à sa place " Ma mère originaire du sud de la France instit pendant 40 ans dans le même petit village de Normandie puis moi comme fille de l'instit du sud nous l'avons ressenti toute notre vie, maintenant que j'habite dans le sud je suis la fille du nord de l'instit du sud qui est partie. La seule différence et elle est de taille c'est les regards sur vous car vous êtes l'étrange étrangère et cela se voit alors que pour nous cela s'entendait.
Le Japon est mon pays coup de cœur, et j'ai envisagé plusieurs fois de m'y installer et puis pour l'instant je ne suis que touriste environ deux fois par an (avril et juillet /aout), parce que la transplantation me semble compliquée et que cela implique toute ma famille. Plus tard peut être quand je serai une vielle dame, ce qui ne saurait tarder la cinquantaine approchant à grands pas...
Merci pour vos articles sur votre quotidien

Kansaijin 12/02/2018 01:18

Ah oui! Je comprends! Ou alors y passer deux trois ans, ça peut être sympa :) Parler l'anglais aussi peut-être souvent très utile. Entre Hiroshima et Wakayama, vous passerez probablement dans la région d'Osaka... Faites-moi signe (sur ma messagerie privée) si vous avez du temps! En août, je prévois d'aller en France. En tout cas, bon courage pour apprendre la langue ;) Ce qui est bien, c'est de se mettre régulièrement en immersion, ça va plus vite!

sandrine 11/02/2018 15:50

Bonjour
Y vieillir et y passer toute ma retraite je ne sais pas mais j'envisage plutôt d'y passer plus de temps, pourquoi pas de louer sur le long terme ou d'acheter pour avoir un pied à terre.
Ah, pour ce qui concerne la langue japonaise, j'apprends à un rythme que je trouve bien lent car je n'y consacre pas tout mon temps et donc mon niveau est assez faible et sans cette langue la transplantation ne prendra pas et j'en suis très consciente.
Mi-avril nous faisons un périple sur Kurashiki /Hiroshima / Matsuyama et Wakayama et en août plutôt sur Tokyo et Odawara où nous avons des amis japonais que nous visitons au moins une fois par an.
Ce serait avec plaisir si l'occasion se présente lors de mon prochain voyage de vous rencontrer.
Sandrine

Kansaijin 11/02/2018 15:12

Bonjour Sandrine Je suis contente que vous appréciiez mes articles :) Merci pour votre témoignage sur le sujet! Oui, les petits villages, je connais aussi, arrivée à 12 ans où les 10 jeunes de ma génération se connaissaient depuis la maternelle! Qu'est-ce qui vous attire le plus au Japon? Mais ce qui me surprend c'est que vous vouliez y vieillir! Pourquoi? Moi, c'est quelque chose qui me fait un peu peur. J'ai discuté d'ailleurs aussi récemment avec plusieurs personnes qui se disent heureuses ici, mais tiennent absolument à rentrer dans leur pays pour leur retraite, ne se voyant pas âgées ici. Mais... pourquoi pas! Vous parlez le japonais? En tout cas, si vous êtes dans le coin prochainement et si ça vous dit, allons prendre un verre ;)

Michel 07/02/2018 10:08

Hello,
J'ai le sentiment de l'habituel coup de blues du début d'année? Non?
Ici aussi c'est l'hiver. Après les inondations, toujours en cours, dues à la crue de la Seine voici la neige,10 à 15 cm se matin. De beaux paysages dans les Yvelines .....mais 739km de bouchon hier soir et 1500 personnes bloquées dans leurs véhicules cette nuit. Dur dur

Kansaijin 07/02/2018 11:18

Coup de blues de début d'année? Je sais pas, vous trouvez? Je ne veux pas être négative, juste réaliste. Le Japon c'est bien, mais ça a ses travers. Il faut les accepter pour trouver sa place et vivre en harmonie. Oui, la neige, on a même fait du ski à Montmartre j'ai vu! Les bouchons, ah là là! Galère!

Lisa 07/02/2018 02:23

Intéressant cette voiture qui chante ! Je ne savais pas que les Japonais étaient si racistes !

Kansaijin 07/02/2018 11:25

Les Japonais racistes, mmmh, je dirais plutôt xénophobes. Pas de haine, plutôt une peur, une froideur. C'est un peuple très homogène, très fermé, de manière générale très frileux quand il s'agit de se mélanger culturellement. Ils aiment voir les Gaijins à leur place et dans leur rôle, donc, pas les mêler à leurs quartiers, leurs quotidiens. Je dis bien "généralement".

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents