Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JAPON BALADES

JAPON BALADES

Bienvenue sur mes pages de petits voyages en images à travers le pays où je vous propose, en complément d'un guide, ou de mon livre par exemple, un bel éventail d'aperçus dans toute la simplicité de Haïkus.


Chroniques : le 28 mai 2018

Publié par Kansaijin sur 25 Mai 2018, 21:09pm

Catégories : #Chroniques

Coucou!

Voyage de Golden-Week

Alors, depuis la dernière chronique le mois de mai touche déjà à sa fin! Cette année, nous avons passé les petites vacances de la "Golden Week" (enfilade de congés nationaux de début mai) en voyage en famille. Ca faisait assez longtemps. Eh oui, très peu de vacances pour les Japonais, rien n'a changé, alors, on s'arrange comme on peut pour se faire de petits week-end prolongés ça et là pour compenser, et cette fois, 6 jours tout de même! Nous sommes allés à Hong-Kong et Macao, à quatre heures environ de vol. Hong-Kong, le "port des parfums"... J'y étais allée en 97, et ai été impressionnée à nouveau par cette ville la plus verticale et la plus concentrée en population du monde à m'en sentir oppressée. D'un côté, de denses forêts de vertigineux immeubles-cages décrépis, à superficie étriquée, souvent des barreaux aux fenêtres aux pieds desquels fleurissent de petits marchés chinois où je me suis acheté ma grappe de longanes, un fruit tropical dont je raffole, de l'autre, la ville riche, où vivent les businessmen millionnaires, avec le clinquant, le verre, les néons, où les gratte-ciels deviennent, la nuit des écrans à part entière, où défilent des publicités des images! Je n'avais jamais vu ça! Et partout, le bruit, une fourmilière de gens, au milieu de laquelle passe, parfois, un tram à étages à l'anglaise. A Macao, moins de gratte-ciels, mais toujours des immeubles-cages gris à barreaux de prison contre les voleurs où côtoie le luxe insolent du "Las Vegas asiatique", avec ses très nombreux hôtels casinos extravagants, ses bijouteries Look Fook qui exhibent leurs gros bijoux en or souvent d'un goût douteux, son immense arbre doré qui sort du sol qui s'ouvre, ses fontaines qui dansent dans la lumière... ils sont même allés jusqu'à construire un gigantesque complexe hotels-casinos, sur les thèmes de Paris, Venise..., un véritable labyrinthe dans lequel on se perd, à l'effigie en carton-pâte des couloirs du Louvre, puis on débouche, à l'extérieur, sur une tour Eiffel de 120m où l'on peut monter... et dans le bâtiment même, plus loin, une copie miniature du Grand-Canal vénitien avec toute son architecture corollaire abritant les magasins de luxe internationaux. Du rêve à la démesure superficielle, impressionnant et risible à la fois! Après, il y a la Chine, ses petits temples et quartiers conviviaux, qui côtoie l'architecture portugaise, où l'on peut déguster aussi bien des feuilles de viande confite aux épices orientales que des tartes aux oeufs à la manière de Lisbonne. On dit que le Japon est "fou", mais, de retour ici, j'ai ressenti une drôle d'impression de calme, d'espace, d'air pur et de... simplicité!

Histoire de classe

L'une de mes étudiantes, la quarantaine, me dit qu'elle ne pourra assister à mon prochain cours car part en voyage, en France, en Alsace notamment! Elle me demande conseil pour les tenues vestimentaires à emporter pour un début de mois de juin ainsi que pour les bonnes choses à manger. Je lui conseille d'emblée la tarte flambée accompagnée d'un bon verre de vin blanc, comme le Gewurztraminer par exemple. Elle se réjouit ; je lui dis qu'elle fera très certainement un beau voyage. Mais quelque chose semble la tracasser, tête baissée elle se mordille les lèvres. "Oui, mais il y a une chose qui est un peu... embêtante"me dit-elle. Surprise, je pense à la météo qu'on annonce peut-être pas bonne, le manque de temps pour un endroit qu'elle a très envie de visiter, un souci de garde pour son chien, une quelconque allergie... jusqu'à ce qu'elle me révèle que: "Eh bien voilà, c'est que je voyagerai avec mon ...mari"!???? Oui, j'ai plus ou moins l'habitude de ce genre de sorties qui illustre bien les relations surréalistes de couples japonais, mais là, je ne l'avais pas vue venir!

 

Instants japonais

Tenez, les jours de la semaine japonais sont relatifs aux cinq éléments de la philosophie chinoise. Le mardi est jour du feu 火曜日 Kayôbi, le mercredi celui de l'eau 水曜日 Suyôbi, le jeudi, du bois 木曜日 Mokuyôbi, le vendredi, du métal 金曜日 Kinyôbi, le samedi, de la terre 土曜日 Doyôbi, entre lesquels se glissent, le jour du soleil 日曜日 Nichiyôbi, dimanche et celui de la lune: 月曜日 Getsuyôbi, lundi! Cela explique peut-être pourquoi il a plu mercredi dernier!

Comme toujours, au retour du travail je pends le raccourci traversant le parc d'un sanctuaire. Avec mes bottes de plastique à talons je m'amuse à marcher dans les flaques, la terre meuble, comme j'adore le faire depuis mon enfance. Les feuilles mouillées brillent sous le ciel gris, de lumineuses perles d'eau s'accrochent dans les longues épines des pins, ça et là un subtil parfum de jasmin émane de buissons, le bois d'hinoki humide de l'édifice diffuse cette odeur doucement épicée relevée d'une note citronnée. Je suis sensible aux senteurs, une caractéristique des Français il paraitrait. Je me dirige vers le petit abri agrémenté de bancs. Quelques gouttes tambourinent gentiment sur la tôle du toit. Je sors les gâteaux que mes étudiantes m'ont donnés, comme toujours le mercredi. Ce sont les fameux et luxueux "Rusk Goûter de Roi", une douceur dans le vent de ces dernières années, pour laquelle on trouve d'interminables files d'attente devant les magasins. Ces vulgaires biscottes  enrobées de chocolat ne me tentaient pas plus que ça jusqu'à ce que l'on m'en offre, et... elles se sont révélées beaucoup meilleures que je ne le pensais. Le craquant des biscottes légères au goût neutre met très bien en valeur le chocolat fin parfois serti au milieu de poudre d'or. Puis je reprends le train rempli de collégiens en uniforme, et, encore une femme portant le sac à commissions de Monoprix en France imprimé de petites tours Eiffel et de la phrase "J'adore les courses en sac", le chic du Japon actuel, parallèlement aux sacs Goyard qui semblent avoir volé la vedette des Louis Vuitton... Devant ma gare, je m'engage dans le supermarché pour mes courses quotidiennes. Mon parapluie dégouline. Pour cela, dans le hall d'entrée, il est posé une petite caisse métallique de laquelle on détache un sachet nylon transparent longiligne pour l'y introduire. Des préservatifs à parapluies en somme, et ils fonctionnent très bien. Après usage, un peu lourds de l'eau accumulée dans leur fond, ils sont mollement jetés dans la même boite.

Les beaux jours sont là, et se font de plus en plus chauds. J'aime m'asseoir sur ma terrasse ombragée à la tombée du jour, sirotant un thé a la menthe où une eau bien pétillante et rafraîchissante quand l'air tiède du soir un peu humide se pose sur la peau, regardant les arbres, le ciel bleu où la lune se dessine peu à peu, où les oiseaux pépient en foule, et le rossignol lance sa longue inspiration veloutée suivie de jolis sifflements saccadés comme s'il se faisait moralisateur.

A bientôt!

Kansaijin

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gagaie 29/05/2018 13:40

Non, sur la route des vins en centre Alsace. Et toi ?

Kansaijin 30/05/2018 06:56

De la région de Colmar

Gagaie 28/05/2018 16:34

Oui, c'est vrai que la choucroute n'est pas aimée de tout le monde... Après, il y a choucroute et choucroute. ^^

Kansaijin 29/05/2018 11:59

Oui, c'est comme la bouillabaisse :) Moi j'adore la choucroute, surtout la recuite. J'en fais à la maison. Celle que j'ai mangée chez Lokhas l'an dernier à Strasbourg était super bonne, mais les Japonais avec moi n'ont pas fini leur assiette! Tu es de Stras?

Gagaie 28/05/2018 12:50

Ta petite étudiante va poser ses valises dans ma région. Il fait bon en ce moment mais le temps est un peu capricieux avec les orages. Côté gastronomie, il y a aussi la choucroute, le bretzel et bien d'autres choses fort sympathiques à déguster.
Tu as un côté "Totoro" en sautant dans les flaques. J'aime bien cela aussi. Par contre, les bottes en caoutchouc sont plus marginales en France lol.

Bonne semaine et à bientôt ! ☺

Kansaijin 28/05/2018 15:02

Dans ta région, et la mienne aussi! :) Les Japonais ne sont pas très "choucroute" en général, ils la trouvent trop acide. Je sais pour les bottes en caoutchouc :D Certaines Japonaises, on dirait qu'elles vont au jardin ! Au début ça me faisait bizarre, mais je les ai adoptées ! Bien pratiques, surtout pendant la saison des pluies qui va bientôt arriver!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents